ADANGO

BIOGRAPHIE

Adango c’est avant tout un timbre de voix unique qui transmet une émotion
vibrante, vivante, chargée comme d’énergies fondamentales. Sa musique qui puise ses sources à la fois dans le terroir d’Afrique centrale, mais aussi dans le jazz, la soul le hip hop et même le rock, est une fusion à l’image de l’Afrique contemporaine, tradi-moderne. C’est a son arrivée au Cameroun que son
parcours musical se professionnalise au travers de la rencontre de Gaelle
Wondje, qui remarque son potentiel et l’introduit auprès d’Ekambi Brillant.

Là, elle se forme en le suivant sur les routes pendant sept ans en tant que choriste.

Alors que naît l’envie de proposer ses propres chansons c’est encore l’heureux hasard des rencontres qui l’amène à pousser la porte du studio du collectif Hip Hop Développé en 2012. Elle y trouve les premiers artistes avec lesquels elle commence à développer son projet personnel, en particulier Aleba Mokala pour les musiques, et Sadrak pour le sound engineering et les textes.

Adango alterne alors les prestations solo et d’autres avec le Collectif. Elle
présente pour la 1ere fois ses propres compositions dans plusieurs événements,
tels que l’Amstel Jazz Festival et surtout propose un 1er spectacle présentant une
première mouture de son projet à venir, au Goethe Institut de Yaoundé en février
2014.

Par la suite, elle transforme l’essai en proposant un 1er titre et son clip.
« Mayega Mem », un titre métissé, à l’énergie éclatante, qui mélange un son
d’influence Hip Hop et electro à un texte chanté en bassa. Le clip fait découvrir
une artiste pleine de vitalité et de sourire.

Elle enchaîne sur une collaboration Live en tant qu’artiste invitée lors du concert
de Blick Bassy à l’IFC de Douala en novembre. Adango continue la scène avec le
collectif HHD, en particulier au Festival Quartier Sud et mais aussi en solo lors du
Douala Hip Hop Festival.

2018 est l’année de sa révélation avec la sélection officielle en showcase au             MASA , MIDEM & VISA FOR MUSIC.

PRESSE 

« Son entrée sur scène n’a laissé personne indifférent. Tout dans sa posture dégageait de l’assurance, depuis sa coiffure (un afro avec des nattes qui débordent) jusqu’à ses bottes. Tout de noir vêtue, Adango est montée sur le plateau de l’Escale bantoo le 11 mars dernier pour exposer son talent aux diffuseurs et programmateurs de spectacles présents au Masa 2018. Son public venu du Cameroun qui croyait connaître ses capacités en a pris plein la figure. La jeune chanteuse gardait précieusement des ressources méconnues pour briller particulièrement ce 11 mars. » Le Journal du Cameroun

RESEAUX SOCIAUX

PHOTOS